Home Page - Dialettica e Filosofia Home Page Forum e news Profilo Facebook di Dialettica E Filosofia
 
Redazione Presentazione
   
Quaderni2
 Elenco quaderni
 
Didattica
 Autori
 Bibliografie
 Percorsi
 Temi
 
Dialettica e Filosofia
 Recensioni/Interviste
 Saggi/Temi
 Riviste/Eventi
 Sitografia
 
Filosofia e Economia
 Recensioni/Interviste
 Saggi/Temi
 Riviste/Eventi
 Sitografia
 
Dialettica e Filosofia: recensioni
[torna indietro]
10/04/2008

G. CALOGERO- LAÏCISME ET DIALOGUE

Charlotte Thomas - 10/05/2007


  • Les présentations des éditeurs : 20/03/2007

Laïcisme et dialogue
Guido Calogero

Textes réunis, traduits et présentés par Evelyne Buissière

La tâche urgente de notre époque est de remonter aux fondements du laïcisme. Le débat qui eut lieu en janvier 2004 entre Habermas et Ratzinger, publié dans la revue Esprit, met en évidence le caractère central du problème d'un auto-fondement de l'État démocratique dans le cadre d'une pensée laïque. C'est dans un tel contexte que les réflexions de Guido Calogero s'avèrent déterminantes. Élève de Croce et de Gentile, il se nourrit du néo-hégélianisme italien et épouse son exigence d'une pensée parfaitement immanentiste. Il va plus loin encore et déplace le terrain de la réflexion philosophique : la gnoséologie ne peut que conduire la pensée à retomber dans ces formes métaphysiques qu'il s'agit de dépasser. C'est la volonté qui constitue le véritable principe premier, auto-fondateur. Volonté qui échappe à l'irrationalisme comme à l'intellectualisme si l'on retrouve à sa racine le choix fondamental entre l'égoïsme et l'altruisme, choix omniprésent qui se formule à travers l'impératif du dialogue, le devoir de comprendre l'autre : «Ou bien je veux comprendre les autres, ou bien je veux rester seul avec moi-même».

Ce principe du dialogue est le seul principe indiscutable. Une forme de rationalité pratique post-métaphysique redevient pensable. Et c'est dans ce principe du dialogue que résident les fondements de la démocratie. Calogero tient ce pari de donner un fondement autonome à la démocratie sans pour autant arguer de son caractère purement procédural, puisqu'il nous renvoie à l'intériorité propre à tout sujet. Les droits inaliénables peuvent trouver un fondement non-métaphysique et surtout cette règle du dialogue permet de penser une cohabitation des idées et des cultures qui ne soit pas seulement neutralité bienveillante de la part des institutions, mais participation active des citoyens.

Guido Calogero (1904-1986), élève de Gentile et collaborateur de l'Encidopedia Italiana, il devient l'un des chefs de file de la jeunesse anti-fasciste avec Aldo Capitini. Tous deux rédigent en 1937 le Manifeste libéral-socialiste, texte fondateur du Parti d'Action. La fin de la guerre ne signifie pas la fin de son engagement : homme politique, il participe à la fondation du Parti radical en 1955, homme de culture, il écrit dans divers journaux pour défendre l'école laïque, il fonde la revue Cultura, dirige l'hebdomadaire Panorama. Philosophe, il publie de nombreux textes dont de 1946 à 1948 ses Lezioni di Filosofia et en 1962 sa Filosofia del Dialogo.

Evelyne Buissière, née en 1962, enseigne en classes préparatoires au Lycée Champollion de Grenoble.


  • Les courts extraits de livres : 20/03/2007

Calogero distingue deux moments dans la logique d'Aristote : le moment noétique et le moment dianoétique. Dans sa volonté de dépasser le dualisme platonicien, Aristote conçoit une unité matière-forme que la pensée ne peut posséder que par un acte d'adéquation intuitive auquel le dédoublement en sujet et prédicat reste extérieur et secondaire. La théorie du jugement contenue dans le De l'Interprétation se ressent cependant de résidus platoniciens et s'oppose à la pensée forte d'Aristote qui est «la logique de la pure aperception». Le moment noétique est pure intuition dans laquelle pensant et pensé se confondent dans une présence unique ; c'est le moment cognitif fondateur. C'est de lui que découle toute l'activité dianoétique, discursive, qui se laisse ensuite analyser dans les formes des jugements et des syllogismes. Le moment dianoétique est celui du dédoublement en un sujet et un prédicat. A la saisie de l'unité immédiate matière-forme, acte-puissance, se substitue la vision d'une substance liée de façon prédicative à des accidents. L'unité de la substance individuelle étant dissoute dans la dualité de la substance et de ses accidents, la reconstruction de l'unité ne devient possible qu'à travers la médiation de la dianoia. La dianoia reste ainsi une forme de connaissance inférieure et secondaire par rapport à la saisie intuitive. La logique, entendue comme science formelle, dégage les struc­tures des raisonnements en faisant abstraction des contenus. Au contraire, l'activité noétique pose immédiatement un être réel, présent dans l'intuition. Après avoir distingué ces deux aspects, Calogero montre la nécessité de subordonner le moment dianoétique au moment noétique si l'on veut en comprendre la nécessité dans le texte d'Aristote.
C'est en ce sens qu'il analyse les rapports du principe d'identité et du principe de détermination (l'unité de la substance individuelle). Si le principe de détermination pouvait se résoudre dans celui d'identité, la distinction entre les deux logiques s'effondrerait et la logique dianoétique ne serait plus insuffisante. Le noème se dédoublerait immédiatement en substance et accident. Mais «à l'unité noétique succède la dualité dianoétique. Où il y a substance et accident en tant que sujet et prédicat, il y a termes du jugement pris séparément, il y a déjà le principe de détermination ; une loi qui soit propre à la logique dianoétique ne peut que reposer sur leur rapport.»

Zoom
Scarica il documento completo
Home | Redazione | Presentazione | Comitato Scientifico | Contatti


FORUM E NEWS iscriviti!


Tutto il materiale pubblicato su questo sito è sottoposto a Licenza Creative Commons.

Ideazione C. M. Fabiani nell'ambito del POR PUGLIA 2000 – 2006 - Asse III, Misura 3.12 - “Miglioramento delle risorse umane nel settore della ricerca
e sviluppo tecnologico” Azione a) Intervento specifico A.1): “Borse di ricerca”
Dialettica e filosofia - ISSN 1974-417X [online]
 Copyright 2007 Dialetticaefilosofia.it - Realizzazione sito: Smartcom Srl - Lecce Siti Internet - Assistenza Computer - Reti Computer -  Lecce